Skip to main content

How can we help you?

This page is not available in this language. This page is available in the following languages:

  • French
  • 14-01-2018

La Cour de cassation met le point sur la notion du vol des données informatiques et élargit la protection pour les lanceurs d’alerte.

Dans son arrêt du 11 janvier 2018 la Cour de cassation a rendu un arrêt longuement attendu dans l’affaire médiatisée LuxLeaks dans laquelle deux employés de PwC ont subtilisé des fichiers informatiques confidentiels à leur employeur et les ont transmis à un journaliste, qui les a ensuite publiés.

Source: Agefi - January 2018

Cookie notice

We care about your privacy. We only use cookies strictly necessary to ensure the proper functioning of our website. You can find more information on cookies and on how we handle your personal data in our Privacy and Cookie Policy.