Aller au contenu principal

Comment pouvons-nous vous aider?

  • 25-05-2016

Aujourd'hui paraît l'ouvrage Islamitisch financieren de Sharif Soliman qui est associé à NautaDutilh. Dans son livre, il examine les possibilités juridiques de financement des entreprises et des particuliers pour des motifs islamiques.

Il s'intéresse surtout au droit civil et au droit de la surveillance financière, ainsi qu'aux méthodes de financement les plus utilisées comme la moucharaka, la mourabaha en l'ijara.

Le financement islamique est actuellement le segment qui connaît la plus forte croissance au sein du secteur financier international, comme l'a indiqué nrc.next cette semaine. En vingt ans, la valeur de cette jeune industrie est passée de 150 milliards de dollars à 2 100 milliards de dollars ; le secteur progresse d'environ 17 % par an depuis quelques années.
 
"Je décris le droit islamique, les sources de droit et l'interprétation juridique", précise Soliman. "Puis, je discute de la structure juridique des méthodes de financement islamique les plus utilisées et de la manière dont elles sont appliquées en pratique. Ensuite, je présente comment les méthodes de financement islamique peuvent être interprétées en vertu du droit néerlandais. Enfin, je m'attache aux différences entre les entreprises financières conventionnelles et islamiques : ce qui soulève des problématiques dans le domaine de l'accès au marché, de la gestion, de l'adéquation des fonds propres et de la diffusion de l'information."
 
L'ouvrage Islamitisch financieren. Civielrechtelijke en toezichtrechtelijke mogelijkheden in Nederland paraît aux éditions juridiques Celsus.

Avis de cookie

Notre site web utilise des cookies uniquement lorsqu'une vidéo est regardée. Les vidéos proviennent de YouTube, un service de Google. Notre site web n'utilise pas de cookie de traçage ou de cookie de tierce partie lorsque l'on ne regarde pas de vidéo. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en matière de vie privée/cookies ici.