Aller au contenu principal

Comment pouvons-nous vous aider?

L'année 2014 marque le 290ème anniversaire de NautaDutilh. Un simple regard en arrière permet de découvrir une impressionnante série d'illustres prédécesseurs tels que le prix Nobel Tobias Asser, l'entrepreneur Job Kappeyne van de Coppello ou le politicien Frits Korthals Altes. Autant d'avocats qui, chacun à leur façon, ont su anticiper les évolutions du marché, reconnaître et accepter leur responsabilité, évaluer les potentiels et les risques et prendre les décisions, parfois peu conventionnelles, qui s'imposaient, souvent en dépit de l'ordre établi et de l'opinion générale. Des décisions que nous considérons aujourd'hui avec un profond respect. Aucun autre cabinet européen ne peut se targuer d'une aussi longue tradition d’esprits méritants et de visionnaires peu conventionnels. Une tradition dont nous sommes fiers et que nous poursuivons avec passion.

Adriaen Schadee ouvre une étude de notaire

Le 1er juillet 1724, Adriaen Schadee devient notaire. La ville de Rotterdam en compte alors une trentaine. Schadee établit tout d’abord son étude dans la maison familiale, rue Hoogstraat. Il continue encore quelques années à cette adresse après son mariage en 1732 avec Zoetje van Kleef (1701 - 1741) puis achète une maison dans la rue Oppert en 1738. En 1771, il déménage dans la partie sud de l’avenue Blaak. Son fils aîné Adam lui succède en 1769, tandis que son fil cadet, Dirck, s’établit comme avocat. À cette époque, l’étude Schadee se chargeait principalement d’affaires civiles, comme le droit matrimonial, familial et successoral. Sous l’influence, entre autres, du fils Adam, l’étude commence à se spécialiser dans les affaires maritimes et commerciales.

Fondation de la dynastie Asser

Mozes Salomon Asser (1754 - 1826) ouvre un cabinet d’avocat à Amsterdam. Mozes Asser débute sa carrière comme négociant en café et en cacao. C’est en travaillant à la Compagnie des Indes Orientales (la Verenigde Oostindische Compagnie, VOC) un peu plus tard qu’il entre en contact avec le droit maritime et commercial. En 1787, il s’inscrit comme avoué auprès de la Chambre des affaires maritimes d’Amsterdam (Kamer van Zeezaken) et devient avoué auprès de la Chambre des affaires d’assurances d’Amsterdam (Kamer van Assurantiezaken) cinq ans plus tard. En 1808, il est nommé, avec le conseiller d’état Van Gennep et l’avocat d’Amsterdam J. van der Linden (1756 - 1835), à la commission chargée de rédiger le premier code du commerce néerlandais. Mozes Asser a également été conseiller juridique auprès de Louis Napoléon, Roi de Hollande. Mozes Salomon Asser peut être considéré comme le fondateur d’une véritable dynastie de juristes. Avec sa femme Cheila Tobias (1745 - 1821), il a trois fils : Carel, Tobias et Hendrik. Tobias prolongera la dynastie des Asser, qui fournit pendant plus deux siècles une lignée ininterrompue de juristes de grand renom.

Conseil pour la construction de Washington DC

En 1791, le président des États-Unis, George Washington, demande à  Pierre (Peter) Charles L'Enfant de concevoir un plan pour la nouvelle capitale, Washington DC, ce qui devient le fameux Plan de la ville [..], destiné au siège permanent du gouvernement des États-Unis. L’esquisse prévoyait un quadrillage centré autour du Capitole, qui devait être construit sur la colline Jenkins Hill. L'Enfant présente son plan au président le 19 août 1791 mais se trouve rapidement entraîné dans une série de conflits avec trois commissaires et un certain nombre d’autres parties. Peu après, George Washington met fin à la collaboration avec L'Enfant, qui est remplacé par Andrew Ellicott. Celui-ci revoit la Massachusetts Avenue, supprime cinq allées radiales et en rajoute deux autres, enlève plusieurs places, et tire des lignes droites autour de la future place Judiciary Square. En 1794, les prédécesseurs de l’actuel NautaDutilh conseillent les banquiers néerlandais dans les négociations avec le gouvernement américain pour le financement de la construction de la capitale Washington DC, où le siège du gouvernement s’installe en 1800.

 

Adolphine Kok, première avocate aux Pays-Bas, prête serment

En 1903, Adolphine Kok (1879 - 1928) prête serment à Rotterdam et devient ainsi la première avocate des Pays-Bas. Les Pays-Bas sont le second pays, juste derrière la France, à avoir une femme avocate. Le cabinet qu’elle fonde avec son fiancé, Johannes van den Hoek (1873 - 1954), est un des prédécesseurs de l’actuel NautaDutilh. En 1904, les jeunes avocats créent la société civile Kok et Van den Hoek à l’adresse Korte Hoogstraat 39, à Rotterdam. En 1907, le cabinet déménage dans l’avenue Zuidblaak, puis, en 1916, à l’adresse Leuvehaven 24, toujours à Rotterdam. Lorsqu’on lui pose des questions sur son parcours particulier, Adolphine répond avec une remarquable assurance. Par exemple, dans une interview pour le journal Het Rotterdamsch Nieuwsblad, elle déclare que son cas n’est pas si extraordinaire puisque les jeunes filles n’avaient alors pas plus de difficultés à obtenir un diplôme que les garçons. Au départ, elle se concentre sur le droit matrimonial et patrimonial. C’est également sur ce sujet qu’elle obtient sa thèse en 1903, avec la dissertation Le droit matrimonial dans le code civil allemand. Un an plus tard, elle conclut son travail avec une deuxième partie qui traite plus spécifiquement des contrats de mariage dans le code civil allemand.

1911 - Tobias Asser reçoit le prix Nobel de la paix

Tobias Michaël Asser (1838 - 1913) sut combiner son travail d’avocat avec une brillante carrière de professeur à l’Académie Illustre, l’institution précédant l’actuelle Université (libre) d’Amsterdam. À l’âge précoce de 24 ans, juriste fraîchement émoulu, il est nommé professeur d’université. Il le restera pendant plus de trente ans, notamment dans le domaine du droit commercial et constitutionnel. Capable de concilier avec succès la théorie et la pratique du droit, Tobias Asser n’était pas moins conscient du fossé séparant souvent ces deux aspects. En plus de ses travaux scientifiques,  Asser est également actif en politique et siègera pendant de longues années à la Deuxième Chambre du parlement néerlandais. En 1873, il crée l’Institut du Droit international. Au début du 20ème siècle, Asser reçoit une consécration internationale pour ses efforts dans le mouvement européen pour la paix. En 1911 en effet, deux ans avant sa disparition, il voit son travail récompensé par le prix Nobel de la paix.

Gerhard Nauta entre à l’étude Schadee

Gerhard Nauta (1884 - 1967), originaire de Scheemda, dans la province de Groningue, entre à l’étude Schadee en 1927. Son fils Hemmo Nauta ne tarde pas à l’y rejoindre. C’est à ce dernier que l’actuel NautaDutilh doit la première partie de son nom. L’étude Schadee est à l’époque installée à l’adresse Wijnhaven 11 à Rotterdam. Outre Gerhard Nauta et les trois fils d’Herman Schadee (1764 - 1813) – lui-même petit-fils du fondateur Adriaen Schadee – la famille Lambert, originaire de Rotterdam, fournit également un certain nombre de juristes qui font la prospérité de la société civile installée à l’adresse Wijnhaven.

Ian Dutilh fait son entrée

Ian Jacob Dutilh (1915 - 1998) est né à La Haye. Son père était ingénieur en électrotechnique et venait d’une famille de négociants de Rotterdam. Ian renoue avec la ville d’origine de sa famille lorsqu’en 1942, après ses années d’études à Dordrecht, il entre au cabinet d’avocats de Me A. Blom et Me L.J. Hijmans van den Bergh. Un nouveau venu très demandé, car ce cabinet avait besoin d’un avocat spécialisé qui soit à l’aise autant dans les procédures civiles que pénales en matière de collisions dans le trafic fluvial. Après 1945, Ian Dutilh se spécialise dans le droit des assurances et des sociétés. Sous sa direction, de nombreux contrats de grande envergure sont conclus, surtout dans le domaine des grands travaux en collaboration dans la construction dans l’eau. Il siège de longues années au Conseil de Surveillance (Raad van Toezicht) de l’Ordre des avocats de Rotterdam et est longtemps juge-suppléant. En 1971, Ian Dutilh est nommé Chevalier de l’Ordre du Lion néerlandais, notamment pour son travail pour la Haute École d’économie (Nederlandse Economische Hogeschool).

Naissance de l’actuel NautaDutilh

En 1990, les cabinets Dutilh, Van der Hoeven en Slager et Nauta Van Haersolte fusionnent. La nouvelle entité choisit de garder deux établissements, l’un à Rotterdam, à l’adresse Weena 750, et l’autre à Amsterdam, à l’adresse Prinses Irenestraat 59. À partir de cette date, NautaDutilh commence également à ouvrir des bureaux à l’étranger, notamment à New York, Londres, Bruxelles et Luxembourg. L’immeuble situé sur l’avenue Weena de Rotterdam fait partie d’un complexe immobilier étroitement lié à la reconstruction de la ville après son bombardement pendant la seconde guerre mondiale. L’immeuble est une œuvre de l’architecte J.W.C. Boks. À la demande de celui-ci, le fameux sculpteur  Henry Moore y crée un bas-relief en briques, financé par les fabricants de briques néerlandais. En 2016, aux Pays-Bas nous avons déménagé à des bureaux durables certifiés BREEAM tant à Amsterdam qu'à Rotterdam.

NautaDutilh remporte de nombreuses ré-compenses

NautaDutilh a été distingué à de nombreuses reprises au cours de ces dernières années. En 2010 et 2013, le cabinet est cité par le fameux répertoire Chambers comme le « Best law firm of the year » pour les Pays-Bas. En 2011 et 2012, NautaDutilh Belgique est également nommé « Banking & Finance law firm of the year » puis « Corporate law firm of the year ». En 2008, nous avons gagné le prix Sonja Boekman, pour la politique de diversité la plus efficace, et, en 2012, nous avons été récompensés par le titre de « Best firm for Women in Business Law in Belgium, Luxembourg and the Netherlands », décerné par l’European Women in Business Law Awards Legal Media Group. Par ailleurs, nous avons remporté plusieurs prix dans le domaine de l’innovation en 2012 et 2013.

NautaDutilh adopte un positionnement nouveau

Après les festivités des 290 ans de NautaDutilh en 2014, nous avions encore plus à célébrer en 2016. Cette année-là, nos bureaux d'Amsterdam et de Rotterdam se sont installés dans les bâtiments BREEAM Excellent, qui répondent à des normes environnementales élevées. Ces initiatives s'inscrivent dans la droite ligne de notre engagement à créer un monde plus durable, une mission sur laquelle nous travaillons et sensibilisons depuis des années. 

En 2018, nous avons adopté l'art subtil de la capacité d'adaptation comme nouveau positionnement. Cette combinaison d'agilité mentale, de flexibilité et de créativité consiste à apprendre à réfléchir plutôt que de se voir inculquer quoi penser. Cela consiste à être réceptif à son environnement, à être capable d'assimiler les informations, à appliquer différentes méthodes et perspectives pour que la meilleure solution puisse émerger de ces différentes idées et réflexions, souvent contrastées. 

Depuis près de 300 ans, les réflexions autour de la capacité d'adaptation sont notre arme de choix pour rester pertinents pour nos clients. Elle nous aide à aiguiser nos connaissances, à ouvrir notre esprit sur l'international et à créer de l'énergie. De cette façon, nous pouvons laisser le passé derrière nous, embrasser la nouveauté et continuer à aller de l'avant aux côtés de nos clients.

Avis de cookie

Notre site web utilise des cookies uniquement lorsqu'une vidéo est regardée. Les vidéos proviennent de YouTube, un service de Google. Notre site web n'utilise pas de cookie de traçage ou de cookie de tierce partie lorsque l'on ne regarde pas de vidéo. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en matière de vie privée/cookies ici.