Overslaan en naar de inhoud gaan

Hoe kunnen we u helpen?

Deze pagina is niet beschikbaar in deze taal. Deze pagina is beschikbaar in de volgende talen:

  • Engels
  • Frans
  • 14-03-2017

This publication is only available in French.

Fin 2013, le Gouvernement luxembourgeois nouvellement constitué avait fait part de ses ambitions à la Chambre des députés lors de sa déclaration sur le programme gouvernemental. Une réforme fiscale fut annoncée, avec les objectifs suivants « prévisibilité, (…) stabilité, (…) compétitivité (…), tant au niveau des sociétés qu’au niveau des personnes physiques ».

Dans ce contexte, le Comité consultatif de la fiscalité avait été invité à faire des propositions concrètes « d’amélioration du système fiscal et d’augmentation de l’attractivité ». Le premier ministre annonça quelques mesures phares : une législation sur les prix de transfert conforme aux règles et principes internationaux, la modernisation du régime fiscal relatif à la propriété intellectuelle, l’introduction d’une réserve immunisée pour investissement par les PME ainsi qu’un mécanisme d’intérêt notionnel.

Source: ACE - February 2017 

Cookie melding

Onze website gebruikt alleen cookies wanneer er video's afgespeeld worden. De video's worden gestreamd vanaf Vimeo. Onze website gebruikt geen tracking cookies en/of derde partij cookies als er geen video content afgespeeld wordt. Hier vindt u de privacy/cookie policy voor meer informatie.